Chevalier diffusion utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

À propos

Depuis plus de 30 ans, Chevalier diffusion est le distributeur entièrement dédié aux arts de la table, spécialiste du petit ustensile de cuisine.

L’esprit Chevalier

7 univers distincts et plus de 2000 références sélectionnées avec soin et pertinence, sont la promesse d’une offre complète et diversifiée. Sa parfaite connaissance du marché, sa flexibilité et son expérience, lui ont permis de gagner la confiance de ses partenaires et de devenir l’incontournable dans ce domaine en France.

Aujourd’hui, l’enseigne se déploie autour de 3 axes :

  • Distribuer des marques nationales et internationales, dénicher des inventions dans le monde entier et développer sa marque propre.
  • Chevalier diffusion reste fidèle à ses essentiels pour répondre aux besoins de sa clientèle. Qualité, innovation et exigence sont les piliers de ses fondations.
  • Choisir l’indispensable, préférer l’astucieux et exiger la qualité, afin de perpétuer le génie créateur et l’esprit d’entreprise initiés par son fondateur, Jacques Chevalier.

Une histoire de Famille

 • Jacques Chevalier - Un homme d’exception

Fils de boulanger, son goût pour le travail en famille et son désir d’entreprendre seront les fondements de sa vie professionnelle. Ébéniste de métier, il se lance, au milieu des années 70, sur le marché de l’ameublement. Dans son usine il reproduit des meubles anciens. D’un coté, avec sa société « Chevalier Jadis », il fournit les décorateurs d’intérieur, les antiquaires et autres marchands de meubles au niveau national. De l’autre, il ouvre 4 magasins sous l’enseigne « Antiquités de Demain » pour vendre ses collections.

Dès le départ, c’est en famille que tout se passe. Son épouse Josette l’accompagne, Ghislaine, sa fille aînée, tient le magasin de Bordeaux, Françoise sa cadette, celui d’Arcachon. Son esprit créatif le laisse toujours en mouvement. Il travaille sans relâche sur de nouveaux projets.

• Les Braseros

Au début des années 80, il ouvre « Les Baseros » au Cap Ferret, un restaurant qui affiche un concept original : « Faites vous-même griller votre braserade à table ! » Il créé pour cela, des tables en bois anti-feu avec au centre une niche pouvant accueillir un petit barbecue positionné à hauteur de table. Une recette simple, conviviale et séduisante pour les amoureux des bords de mer. Toujours en famille avec Ghislaine aux commandes, ils ouvrent un deuxième restaurant dans les Pyrénées.

L’activité de Chevalier Jadis est en perte de vitesse, il ferme l’usine et les 4 magasins « Antiquités de Demain ». Mais, l’Océan Atlantique, les forêts de pins, la Dune du Pyla, le Banc d’Arguin, l’Île aux Oiseaux, les Cabanes Tchanquées, les ports, les villages ostréicoles, sont une source inépuisable d’inspiration pour lui.

• Clic’huîtres, une idée de génie !

Il suit le fil de ses idées et retourne dans son atelier pour se consacrer à sa nouvelle lubie : créer un appareil en bois pour ouvrir les huîtres, toutes les huîtres, facilement et en toute sécurité. Son nouveau concept est né : « Ouvrir les huîtres, c’est facile, avec Clic’huîtres ».

Convaincu du potentiel de sa création, il fait fabriquer le Clic’huîtres en caoutchouc et le présente au Concours Lépine de Paris. Défi relevé ! Son invention est médaillée. Il part sur les routes de France et participe à toutes les expositions, salons et évènements pour faire connaître et commercialiser son produit. Ses collaborations avec des institutions telles que Francis Batt, La Carpe et les magasins Geneviève Lethu lui permettent de faire évoluer sereinement son entreprise. Il est désormais sur le marché de l’art de la table. Entrepreneur aguerri, il se lance à nouveau et fonde la Société Chevalier diffusion en 1984.

Chevalier diffusion • l’évolution

Constamment en tournées commerciales dans toute la France, sa vie est riche de rencontres et de découvertes. Il est attiré par les ustensiles astucieux qu’il croise en chemin et qui proviennent d’Allemagne ou encore d’Italie. Il veut vendre tout ce qui interpelle, qui amuse, qui sort de l’ordinaire… mais qui va changer le quotidien de la ménagère.

Petit à petit, son offre fleurie, avec entre autres, l’Ananissimo, l’ouvre-bocal Clic’op, le pot à cornichons réversible… Il devient le distributeur officiel pour la France de ces produits qui le séduisent tant. Son positionnement se dessine : distribuer des produits astucieux et de qualité encore méconnus du public français. Françoise ne tarde pas à intégrer la nouvelle entreprise et Ghislaine les rejoint quelques années plus tard.

• Aller plus loin, toujours !

Fort de son succès, Jacques Chevalier veut aller plus loin. Il continue d’étendre sa gamme d’ustensiles avec de nouveaux partenaires nationaux et européens. Il veut se différencier en apportant une valeur ajoutée encore inédite sur le secteur : permettre aux détaillants d’optimiser et de simplifier leurs achats en faisant appel à une seule et même entreprise. Chevalier diffusion devient distributeur/grossiste.

La société diversifie rapidement ses canaux de distributions. Si les foires et salons continuent de développer la notoriété de ses produits, les détaillants sont de plus en plus nombreux et les grands magasins parisiens font leur entrée en scène dans les années 90.

Une relève assurée

En 2004, ses filles Ghislaine et Françoise reprennent la direction de Chevalier diffusion. L’aventure familiale se poursuit avec la deuxième génération et le tandem œuvrera pour proposer très vite une gamme de plus de 2000 références. Une collaboration étroite avec le grand magasin parisien La Samaritaine, ainsi qu’une demande de plus en plus importante en termes de quantité et de diversité de l’offre, permet de développer très largement la gamme de produits. Dans le même temps et en réponse au marché mouvant, les produits en vrac, dits “no name“ font leur apparition. En effet, ces produits sans marque sont plus facilement utilisables en rayon et sont économiquement plus attractifs.

Cette nouvelle clientèle est accompagnée par de nouvelles exigences. C’est un tournant dans l’entreprise. Elle va asseoir sa position sur le marché en devenant le spécialiste du petit ustensile de cuisine en France. Françoise part à la conquête de nouveaux produits et Guylaine structure l’offre en mettant au point un catalogue général qui devient, aux dires mêmes de ses utilisateurs, « la Bible » de référence du métier. Le produit « no name » se développe jusqu’à atteindre son apogée et parallèlement, dans une démarche commerciale toujours plus tonique, Chevalier diffusion propose de « brander » les produits aux couleurs de certaines franchises et grands magasins.

• Une nouvelle identité, pour de nouveaux défis !

La troisième génération intègre l’entreprise en 2009 avec Thomina, la fille de Ghislaine. Elle insuffle un vent nouveau dans l’image et le positionnement de l’entreprise familiale. Le marché en constante mutation impose ses règles. Le « no name » ne suffit plus, même s’il est toujours d’actualité. Les forces sont alors concentrées, sur la création d’une nouvelle identité visuelle reconnaissable et la mise en place de ses champs d’applications sur le marketing produit. L’objectif : affirmer son nom et son positionnement par un univers remarquable.

Ainsi, un nouveau logotype et une charte graphique autour de variations de gris clairs sont conçus. Sept univers sont définis, chacun par une couleur et un graphisme qui lui est propre. Un soin particulier est apporté à la sélection des visuels. La nouvelle identité est lancée et les travaux d’unification de l’ensemble des produits sont exécutés sur une période d’environ 3 ans, permettant de capitaliser sur cette nouvelle image et de se préparer bientôt pour un nouveau défi : le lancement d’une marque propre.

Ensembles et toute génération confondues, les héritières de Jacques Chevalier ont su faire vivre et pérenniser l’enseigne. Aujourd’hui encore, elle continue d’évoluer et occupe une place prépondérante sur le marché. Bon nombre de marques nationales ou internationales témoignent de leur intérêt et la choisissent pour les représenter et les distribuer.